Bishkek, Kirghizistan

La capitale du Kirghizistan, autrefois connue sous le nom de Balasagoun et rebaptisée Bichkek en 1991, est la ville la plus grande du pays. Près d’un million d’habitants y habitent à l’heure actuelle.

C’est une ville assez tranquille, plongée dans la verdure, avec de larges rues et de belles maisons. Elle est considérée comme la plus verte des villes d’Asie centrale, entourée de plusieurs parcs qui lui procurent un air frais.

Bichkek est située dans le nord du pays, au pied de la chaîne de montagnes kirghizes, Ala-Too, dans la partie centrale de la vallée du fleuve Tchou. Elle est apparue au début du XIe siècle, à partir de la construction d’une forteresse, «Pichkek», destinée aussi bien à protéger la population et le territoire des attaques ennemies qu’à contrôler les routes commerciales. Dès lors et jusqu’à aujourd’hui, la ville se développa en un centre industriel, scientifique, politico-économique et culturel important. Aujourd’hui malheureusement, il ne reste aucune trace de cette forteresse, rasée par les troupes mongoles au XIIIe siècle.

Une nouvelle enceinte est cependant édifiée au XIXe siècle afin d’y loger la garnison militaire. Peu à peu, de nouvelles maisons sont construites tout autour, si bien que le site devint rapidement un centre urbain important dans la vallée de Thou.

La capitale possède de nombreux lieux et monuments d’intérêt touristique: le Musée d’Histoire, le Musée des Arts plastiques, l’Opéra, le théâtre, l’avenue Erkindik (1902), la plus verte des allées de la ville, le Parc Dubovy, l’un des plus grands espaces verts de Bichkek, la place de la Victoire et son monument, la statue du légendaire héros Manas, etc.

bishkek

© 2017 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version