Chiraz, Iran

Capitale actuelle de la province iranienne de Fars, Chiraz était autrefois la capitale de la Perse sous la dynastie des Bûyides (Xe-XIe s.), Safavides (XVIe-XIIIe s.) et Zandieh (fin XVIIIe-milieu XIXe s.). C’est la patrie des maîtres éminents de la littérature classique persane: Saadi (XIIIe s.), l’un des plus grands maîtres soufis de l’époque, auteur du célèbre recueil de vers et de prose, le Golestan ou «Jardin des Roses», et Hâfez (XIVe s.), le maître de la poésie lyrique persane. Deux monuments construits à Chiraz leur sont dédiés.

Parmi les monuments importants de la ville, figurent également le mausolée de Sâh Cheragh, lieu de pèlerinage majeur des Chiites et le jardin public de Bâgh-e Eram avec son pavillon Quâdjar du XIXe s.

A 50 mètres au nord-ouest de la ville, au pied de la montagne Kuh-e rahmat («Mont de la Miséricorde»), on découvre les vestiges de Persépolis, la grande capitale de l’Empire achéménide construite par Darius Ier ou Darius le Grand (550-486 av. J. C.) il y a 2 500 ans.

Incendiée par les Grecs d’Alexandre le Grand en 330 av. J. C. il ne subsiste aujourd’hui plus qu’une immense terrasse de pierre (530 x 330 m) plaquée contre la montagne. A l’époque, Persépolis était conçue pour être à la fois le siège du gouvernement et un lieu d’ostentation, théâtre des réceptions et fêtes des rois achéménides.

chiraz

© 2017 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version