Etchmiadzin, Arménie

La Cathédrale d’Etchmiadzin est le centre principal de l’Eglise Apostolique Arménienne, de même que le siège des Catholicos de tous les Arméniens. Elle est parmi les lieux uniques et particuliers d’Arménie. Etant la plus ancienne cathédrale du monde, ce monument historique est considéré comme la destination touristique la plus visitée d’Arménie.

etchmiadzin

Un séjour à Etchmiadzin (renommée Vagharchapat) est une étape essentielle de n’importe quel voyage en Arménie. Cette cathédrale est le principal lieu saint des Arméniens chrétiens du monde entier. C’est l’un des symboles de l’identité arménienne. De plus, étant la première église du pays, elle a acquis une position importante en Arménie, non seulement en matière de religion mais aussi politiquement et culturellement. D’où le fait que cette cathédrale est connue de tous les Arméniens comme le «Vatican arménien».

La Cathédrale Mère est située à Vagharchapat qui fut construite sur les ruines de l’emplacement ourartéen datant du IIIème siècle avant J.-C. Dans la seconde moitié du IIème siècle, ce lieu fut déclaré capitale du Royaume. Ce n’est qu’au IVème siècle, après que le Christianisme fut proclamé religion d’Etat (301), que la ville connut la gloire et la célébrité. Vagharchapat devint le centre religieux du pays et la construction de la cathédrale fut entreprise.

La Cathédrale d’Etchmiadzin fut bâtie en 301-303 sous les règnes du roi arménien Tiridate III et de Saint Grigor Loussavoritch (Grégoire l’Illuminateur). Selon les historiens arméniens, les premières églises arméniennes furent trouvées à l’emplacement des anciens temples païens. Ainsi, l’église remplaça un temple préexistant, symbolisant la conversion du paganisme à la Chrétienté.

Selon les historiens arméniens du Vème siècle, Saint Grégoire l’Illuminateur eut une vision de Jésus-Christ qui descendait du Paradis et atteignait la terre avec un marteau en or afin de montrer où la cathédrale devait être construite. D’où l’idée de Saint Grégoire de nommer l’église «Etchmiadzin», qui se traduit par «la Descente du Fils Unique». Cependant, jusqu’au XVème siècle, le peuple arménien continua d’appeler Etchmiadzin simplement «la Cathédrale de Vagharchapat»,. Plus tard, le nom «Etchmiadzin» fut employé plus fréquemment. Depuis 1945, la ville porte le nom d’Etchmiadzin, nom qu’utilise encore aujourd’hui la population locale en dépit du fait que le nom officiel reste Vagharchapat.

Pendant des siècles, la cathédrale fut détruite et reconstruite à plusieurs reprises. Le complexe avec l’église se compose de plusieurs infrastructures, telles que des musées, résidences, églises et institutions pédagogiques. N’importe quel séjour à Etchmiadzin restera sans aucun doute incomplet sans la visite de ces lieux. Avec plusieurs églises importantes du début du Moyen Age situées à proximité, cette cathédrale fut listée en 2000 parmi les sites du Patrimoine Mondial de l’Unesco.

En 2001, lorsque l’Arménie célébra le 1700ème anniversaire de l’adoption du Christianisme, le Pape Jean-Paul II y apporta les reliques du premier Catholicos arménien. Pendant 500 ans, les reliques de Saint Grégoire l’Illuminateur ont été conservées à Naples. Aujourd’hui, les restes sacrés se trouvent dans la Cathédrale d’Etchmiadzin.

Les dimanches et durant les fêtes chrétiennes, beaucoup de monde vient à la Cathédrale Sainte-Etchmiadzin pour recevoir la Communion Sacrée tandis que chacun obtient le Pain du Seigneur appelé «Nshkharh» en arménien. Une fois tous les sept ans, du Muron Sacré – une onction à l’huile est préparée à partir d’huile d’olive et d’extraits de plus de 40 sortes de fleurs différentes. La cérémonie inclut également la bénédiction du Muron Sacré qui est utilisé durant les baptêmes et l’ordination sacerdotale. La préparation du Muron Sacré fait partie des célébrations les plus importantes des fêtes chrétiennes en Arménie.

A tous points de vue, un séjour à Etchmiadzin – la place sacrée et le lieu de pèlerinage majeur, fait partie, pour de nombreux compatriotes, des sites incontournables de n’importe quel voyage en Arménie.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version