Garni, Arménie

Si vous envisagez de passer des vacances en Arménie, alors un tour à Garni est une étape importante de votre voyage. Ce site étonnant d’une valeur mondiale symbolise l’Arménie pré-chrétienne.

garni

N’importe quel séjour à Garni est une opportunité importante pour se familiariser avec ce monument unique de l’architecture et de la culture hellénistique sur le territoire de l’Arménie. Etendu sur la rive droite de la rivière Azat, dans la région de Kotayk, Garni se situe à 28 km d’Erevan, la capitale d’Arménie.

Garni est le seul et unique temple païen d’Arménie qui a survécu après l’adoption du Christianisme. Il s’agit d’une construction gréco-romaine avec des colonnes du Ier siècle construite sous le règne du roi Tiridate Ier en 77 après J.-C. L’architecture du temple édifié sur un haut piédestal est périptère. Les 24 colonnes symbolisent les heures du jour. La façade est somptueusement ornée de têtes de lions montrant différentes expressions. De plus, le monument merveilleux est en basalte.

On pense que le temple était dédié au Dieu du soleil païen, Mithra – un dieu d’origine iranienne également vénéré en Arménie pré-chrétienne et connu sous le nom de Mihr. C’est pourquoi Garni est aussi appelé «Temple du Soleil». En Arménie, tous les temples païens étaient nommés Mehyan – un dérivé de Mihr.

Selon l’historien arménien Moyses Khorenaci, le temple fut nommé en l’honneur de l’arrière-petit-fils de Gegham Garnik, Hayk Nahapet (ancêtre d’Hayk).

Après la reconnaissance au IVème du Christianisme comme religion d’Etat en Arménie, le temple fut converti en une résidence royale d’été. Il fut détruit au XVIIème par un tremblement de terre puis reconstruit trois siècles plus tard à l’époque soviétique.

Le temple est érigé sur un beau site, en parfaite harmonisation avec la nature alentour, tandis qu’une vue pittoresque offre un panorama sur les vergers, champs et pentes des montagnes, de même que sur la gorge de la rivière.

En continuant la randonnée sur le domaine de Garni, vous comblerez votre curiosité avec toutes les autres choses à voir dans le coin, tels la forteresse de Garni, les khatchkars (croix de pierre) de Garni, le Palais d’été et les Bains royaux. Ces derniers sont pourvus d’un sol en mosaïque issue de pierres de 15 couleurs naturelles. La mosaïque représente plusieurs images du monde océanique : divinités, sirènes, centaures (un homme avec un corps de cheval et une queue de poisson), poissons, etc. Au centre de la mosaïque, des sculptures de bustes de femmes et d’homme sont illustrées.

La totalité du site de Garni est caractérisée par des roches volcaniques naturelles. Les piliers imposants en basalte, situés dans la gorge de la rivière Azat, constituent la fondation du Temple du Soleil. Cela vaut la peine de marcher dans la gorge et d’admirer la falaise verticale tout au long, bien connue sous le nom de «Symphonie des Pierres», ainsi que le pont médiéval du XIème siècle.

En face du pont, menant directement au complexe avec le temple, des agriculteurs vendent différentes spécialités : le traditionnel «Sujukh» (une enfilade de noix trempées dans un enrobage en sirop de raisin doux et épicé), le Gata du village de Garni (une pâtisserie arménienne traditionnelle), compote et confiture, jus curatifs et fruits séchés, de même que de la fourrure de renard et de blaireau.

A la fin de votre tour à Garni, continuez le voyage plus loin au Sud-Est sur 7 km. Là-bas vous pourrez explorer le Monastère de Geghard inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est un complexe monastique merveilleux entouré de falaises et de montagnes. Partiellement érigé dans des grottes, le Monastère de Geghard est en parfaite harmonie avec la nature.

En un seul mot, ces deux sites paradisiaques font partie sans aucun doute de n’importe quel voyage en Arménie.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version