Khojent, Tadjikistan

Voyage vers la deuxième plus grande ville du Tadjikistan et la capitale de la province du nord de Soghd. De 1939 à 1991, cette capitale régionale était appelée Leninabad. Aujourd’hui, la ville de Khodjent s’étend à 340 mètres d’altitude juste à l’entrée de la vallée de Fergana, sur la rive du Syr-Daria, au nord du pays. Cette zone est divisée entre la Tadjikistan, l’Ouzbékistan et le Kirghizistan, ce qui la rend ethniquement diverse et provoqua des conflits au début du XXIème siècle.

khojent

La ville fut fondée en 329 av. J.-C. durant le règne d’Alexandre le Grand. A cette époque, elle portait le nom d’Alexandria Eschate («La plus lointaine Alexandrie»). Alexandria Eschate fut construite pour remplacer l’ancienne cité de Kyreschata, sur la rive sud de la rivière Syr-Daria et près de l’actuelle Khodjent.

Le but d’Alexandre le Grand était de bâtir une cité au bord de la rivière pour marquer la frontière entre la Sogdia et la Steppe de la Faim où les tribus nomades de «Sacan» s’installeraient.

La décision d’implanter la cité Alexandria Eschate à cet endroit était très stratégique. D’une part, c’était un lieu important pour la base militaire la plus au nord de l’Empire et une aire défensive contre les tribus nomades de Sacan. D’autre part, c’était un point de départ idéal pour atteindre la plaine ukrainienne facilement. Alexandre le Grand fit construire un mur long de 6 km autour de la ville et la désigna comme lieu d’accueil et d’installation des vétérans de l’armée retraités et blessés. Les restes de ses murs et des quelques tessons hellénistiques furent trouvés près de l’actuelle Khodjent. Les habitants célébrèrent le 2500ème anniversaire de sa fondation en 1986.

Khodjent appartenait à plusieurs Etats avant d’être sur le territoire du Tadjikistan. Pendant longtemps, elle faisait partie de l’Empire Perse et fut conquise par le Califat d’Ommeyades au VIIIème siècle. Au XIIIème siècle, les Mongols détruisirent complètement la ville. Khodjent devint une partie de la République Socialiste et Soviétique du Tadjikistan et se développa en métropole industrielle importante. De nos jours, Khodjent est un centre de production de textile où la soie de bonne qualité est produite.

Il existe plusieurs témoignages du passé glorieux de Khodjent en tant que carrefour commercial de la Route de la Soie: la citadelle du Xème siècle, un bazar vivant, une mosquée et une médersa, un mausolée avec une cour ornée.

Sa position géographique favorable sur la Route de la Soie, reliant la Chine à la Méditerranée, fut d’une grande importance stratégique au Moyen-Age. Elle était connue pour sa citadelle, la basse-ville (Shahrestan), les banlieues (Rabat), un palais et la mosquée Juma. A l’époque, la population de la ville était telle qu’elle devait importer des régions voisines les produits nécessaires à sa survie.

Lors de votre voyage à Khodjent, explorez le centre islamique situé au sud de la ville, près du bazar Panjshanbe. La mosquée servit de musée pendant plusieurs années et la médersa fut construite en 1991.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version