Khor virap, Arménie

Le Monastère de Khor Virap se trouve sur une petite colline entourée de pâturages verdoyants et de vignobles dans la plaine d’Ararat au sud de la ville d’Artachat (Région d’Ararat). Cet endroit sacré est une destination touristique célèbre en Arménie. Ce monastère fortifié est un lieu de pèlerinage et le site sacré de l’Eglise Apostolique Arménienne.

khor virap

Le voyage à Khor Virap est tellement important pour sa situation stratégique qui surplombe le symbole le plus connu des Arméniens – le Mont Ararat, une scène spectaculaire à admirer. La vue sur les sommets enneigés de la montagne est à tous points de vue magnifique, en particulier lorsque le temps est clair. Il attire à la fois les étrangers comme les locaux. Un voyage jusqu’à ce complexe monastique est une étape importante pendant votre séjour en Arménie puisqu’il est situé à 8 km de la montagne légendaire.

Le Monastère de Khor Virap a un passé historique de grande valeur. D’ailleurs, le nom «Khor Virap» se traduit par «fosse profonde». Jusqu’à ce que la chapelle soit construite, il servait de prison royale. Avant l’adoption du christianisme par les Arméniens, entre la fin du IIIème siècle et le début du IVème siècle, Saint Grégoire l’Illuminateur y donnaient des sermons pour prêcher la Chrétienté, malgré les interdictions et poursuites du roi Tiridate III. Selon les historiens arméniens, le roi emprisonna Saint Grégoire dans la fosse profonde entourée de serpents, scorpions et d’autres insectes empoisonnants. Cependant, il survécut pendant treize ans en étant secrètement nourri par une femme chrétienne locale. Après la maladie du roi Tiridate III, la sœur de ce dernier, Khosrovidoukht, eut une vision répétitive de son frère qui serait soigné miraculeusement par Saint Grégoire. Ainsi, le roi décida de libérer le Saint de la captivité et se convertit au Christianisme.

Après cela l’Arménie devint officiellement le premier Etat chrétien du monde en 301 et Saint Grégoire – le premier Catholicos de l’Eglise Apostolique Arménienne. La fosse devint un lieu saint situé sous l’autel principal de l’église Saint Grigor.

De nos jours il est possible d’accéder à la fosse où Saint Grégoire l’Illuminateur fut gardé et tourmenté. Le trou d’entrée mène 6,5 mètres plus bas à la chambre souterraine étonnement large par une échelle en métal de 27 marches. Les premiers deux mètres de la descente sont étroits après quoi le trou s’élargit. Cela peut être étouffant puisqu’il manque de l’air et qu’il y a beaucoup de bougies allumées.

Au début, une simple chapelle fut construite au-dessus de la place sacrée, tandis que l’ensemble du complexe monastique fut achevé plus tard. Les monuments ont été reconstruits à plusieurs reprises depuis le VIème siècle. En haut de la façade est de l’église principale Sourp Astvatsatsin, dédiée à la Mère de Dieu, il y a une sculpture de Saint Grégoire en train de soigner le roi Tiridate de sa maladie.

Le monastère a abrité le séminaire théologique et la résidence des Catholicos arméniens. Au XIIIème siècle il était un centre culturel et religieux très important avec un scriptorium. Plus d’une douzaine de manuscrits y furent trouvés et sont préservés au Matenadaran – l’entrepôt des anciens manuscrits à Erevan.

Le trajet à Khor Virap ne prend pas beaucoup de temps car il est situé non loin d’Erevan – la capitale de l’Arménie (30 km au sud). Si le voyage est organisé à une heure appropriée, il est aussi possible d’assister aux services réguliers qui sont habituellement donnés dans cette église. Ainsi, ne manquez pas de visiter ce chef-d’œuvre historique!

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version