Sevan, Arménie

En Arménie de l’Est, dans les montagnes de Geghama, la «Perle Bleue» d’Arménie ouvre ses portes aux visiteurs. Le lac Sevan est l’une des destinations touristiques les plus précieuses du pays. Les paysages stupéfiants et une eau bonne sont des attributs excellents pour des vacances à la plage dans une Arménie enclavée. L’eau turquoise du lac attire des milliers d’Arméniens et d’étrangers qui viennent s’y baigner et prendre un bain de soleil sur les plages de sable noir ou blanc. Un voyage en Arménie serait incomplet sans un séjour au merveilleux Sevan.

sevan

Un tour à Sevan est source de divertissements et de loisirs. Outre le fait de profiter des plages de sable sur le littoral ou d’expérimenter des activités d’eau, il y a la possibilité de faire des randonnées dans les montagnes avoisinantes. Elles offriront des paysages incroyablement charmants lorsque, en les escaladant, chaque randonneur pourra admirer les vues magnifiques sous différents angles. La reine bleue apparaîtra selon des atmosphères imprévisibles. En fonction de la météo, ce lac étonnant peut changer de couleur, virant d’un bleu azur à un bleu foncé ou à un vert émeraude en temps de pluie.

Situé à une altitude de 1900 mètres au-dessus du niveau de la mer, Sevan est l’un des lacs d’eau douce les plus grands du monde. La réserve d’eau douce est alimentée par 28 rivières des montagnes environnantes et seule la rivière Hrazdan en ressort. Pendant plusieurs décennies, l’eau du lac Sevan fut surexploitée pour l’irrigation et le développement des centrales électriques hydrauliques d’Arménie. En conséquence, le niveau de l’eau baissa de près de 20 mètres de son niveau d’origine naturel. L’écosystème fut impacté et l’île de Sevan devint une péninsule. Les tunnels d’Arpa-Sevan et de Vorotan-Arpa furent construits dans le but d’augmenter le niveau de l’eau. Depuis 2002, la nouvelle stratégie pour contrôler précisément la quantité d’eau retirée du lac a permis une augmentation du niveau de l’eau d’à peu près 3,5 mètres. La vie des espèces endémiques, telles que la truite de Sevan, le léopard arménien ou le mouflon sont en danger car l’équilibre écologique naturel continue d’être instable.

Un tour à Sevan vous donne aussi l’opportunité de voir des monuments médiévaux. Le monastère Sevanavank se trouve sur la péninsule et on y accède à pieds en montant des escaliers. Aujourd’hui, le complexe monastique est constitué de deux églises, Sourp Arakelots, «Saints-Apôtres» et Sourp Astvatsatsin, «Sainte-Mère-de-Dieu». L’île la plus ancienne, qui est devenue une péninsule, était un centre religieux des siècles précédant la construction des églises du monastère Sevanavank. Le premier monastère du temps de Grégoire l’Illuminateur, fut détruit pendant l’invasion arabe. Le complexe monastique originel, composé de trois églises, fut construit par la Princesse Mariam Bagratuni, la fille du Roi Bagratide, Achot 1er le Grand. Les monuments du complexe monastique qui existent toujours furent érigés pendant la Renaissance post-arabe (871-874). Seules ces deux églises très similaires ont conservé leur magnificence originelle. Leur architecture respective est presque identique. Elles ont été construites en tuf noir (pierre arménienne) en forme de croix. Il y a beaucoup de khachkars (pierre de croix) uniques et préservés dans l’enceinte du monastère. Ces khachkars se distinguent les uns des autres car ils sont sculptés dans une pierre qui a des lumières de couleur verdâtre. En parcourant le site alentour, on peut marcher le long d’un sentier derrière le monastère. A côté, Sevanavank offre des vues splendides sur le lac magnifique.

Tous les visiteurs repartiront sans aucun doute de ce voyage à Sevan avec une satisfaction entière et leur curiosité comblée.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version