Tatev, Arménie

Le Monastère de Tatev est l’une des destinations touristiques les plus populaires d’Arménie. Un tour à Tatev vous permettra d’admirer le chef-d’œuvre de l’architecture médiévale et de plonger dans la nature fabuleuse de la Région de Syounik.

tatev

Etendu sur un grand plateau de basalte, le complexe monastique est en harmonie idéale avec un paysage splendide, donnant ainsi l’impression que les murs ne sont que la continuité naturelle de la montagne qui l’élève si haut.

Plusieurs versions concernant son nom existent. L’une d’elles explique qu’il dérive d’Eusrateus, un disciple de l’Apôtre Saint-Thaddeus qui y prêcha et qui fut tué pour ses croyances dans la région de Syounik. Une autre version est liée à la construction de l’église principale. Une légende raconte qu’un apprenti essaya de poser la croix sur le toit de l’église mais il perdit l’équilibre lorsqu’il voulut redescendre et finit par tomber dans la gorge profonde. A ce moment-là il proclama : «Togh Astvats indz ta tev», ce qui signifie «Que Dieu me donne des ailes».

Le voyage vers Tatev est possible soit en voiture soit «en l’air». Depuis 2010, les Ailes de Tatev, un téléphérique joignant le village d’Halidzor à Tatev est ouvert. Le trajet au-dessus de la vallée du Vorotan prend douze minutes, offrant une vue étonnante de la gorge semblable à celle qu’ont les oiseaux. Ce «tramway aérien» fut ajouté au Livre des Records du Monde en tant que plus long tramway du monde.

Avec la distance, le grand monastère fortifié paraît davantage impressionnant. Il fut construit comme complexe défensif sur les bords rocheux du canyon oublié de Vorotan. Les murs massifs protègent le monastère au Nord et à l’Ouest. Le complexe monastique comprend trois églises. L’immense complexe inclut une salle à manger, une bibliothèque, un beffroi, un mausolée, un caveau et des constructions souterraines. L’église Saint-Pierre et Saint-Paul est la plus ancienne et la plus grande construction qui subsiste encore au sein du complexe. Elle est dédiée aux deux apôtres du Christ. Les deux autres églises portent le nom de Grégoire l’Illuminateur et de Sainte-Marie, la Mère de Dieu.

Le complexe monastique a souffert d’importants dégâts durant les invasions et les tremblements de terre. Au Xème siècle, presque des milliers d’années avant la construction du sismographe moderne, les moines arméniens vivant au Monastère de Tatev construisirent une colonne dans le but de prévoir les tremblements de terre. «Gavazan», qui signifie un bâton pastoral de prêtre, est pourvu d’une base pivotante. La colonne se balançait lorsque le sol commençait à trembler. Il s’agit d’une représentation architecturale arménienne unique et d’un art ingénieux. Le monument octogonal de huit mètres de haut, construit avec de petites pierres et possédant un khachkar (pierre de croix) au sommet, est une attraction spécifique du monastère bien qu’il ne se penche plus en cas de tremblement de terre.

Le monastère de Tatev fut construit entre le IXème et le XIIIème siècles à la place d’un temple païen. Il fut l’un des centres scientifiques, éducatifs et spirituels les plus connus du Moyen Age et servit de résidence pour les évêques dans la Région de Syounik.

Tatev était un complexe monastique puissant et influent qui possédait de vastes étendues de terre et un grand nombre de villages. Il joua également un rôle actif dans le développement de la science et de l’art aux XIV-XVème siècles et préserva des milliers de manuscrits précieux. L’Université de Tatev était l’endroit-clé arménien de l’apprentissage. Il contribua à la reproduction de livres et au développement des miniatures.

Généralement, un voyage à Tatev est rempli d’impressions inoubliables et d’expérience culturelle.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version