Tcholpon-Ata, Kirghizistan

Un voyage au Kirghizistan nous emmène dans la région d’Issyk-Kul au nord des rives du fabuleux lac du même nom. Il s’agit de Tcholpon-Ata, considéré comme un centre de spa au Kirghizistan et reconnu pour ses plages de sable ainsi que la clarté des eaux du lac.

cholponata

Sa localisation sur les rives du lac d’Issyk-Kul attire de nombreux voyageurs venus du monde entier profiter de leurs vacances estivales, nager dans le lac et prendre des bains de soleil sur les plages. Le lac d’Issyk-Kul est le plus grand du pays et le second plus grand lac de montagne au monde. Il est surnommé le «Cœur du Tian Shan». Sa particularité est qu’il ne gèle jamais en hiver même lorsque la température atteint - 20 degrés. Il était connu pour être un bassin riche en poissons. Aujourd’hui, le lac est à la fois une réserve naturelle et un centre de loisirs.

A l’ouest de Tcholpon-Ata se trouve la ville de Karakol qui borde les rives du lac d’Issyk-Kul. Karakol est le reflet du passé glorieux du Kirghizistan. Sa fondation remonte à 1869 lorsque des explorateurs, venus s’aventurer dans la région montagneuse séparant le Kirghizistan de la Chine, y arrivèrent. Après 1877, beaucoup de chinois musulmans partirent pour fuir les persécutions religieuses et s’installèrent à Karakol. Par-dessus tout, la ville est un site parfait pour les montagnards puisqu’elle est le point de départ de nombreux sentiers de randonnées du fait de sa proximité avec les montagnes du Tian Shan. Sur les rives du lac de Karakol, des grottes préhistoriques furent découvertes près de Tcholpon-Ata et des restes d’une cité engloutie furent mis au jour à Issyk-Kul. Selon les archéologues, la ville aurait plus de 2500 ans. Sur place, d’anciennes armes, de la monnaie ainsi que des chaudrons en bronze ont été déterrés.

Le Musée-Réserve Culturel et Historique National d’Issyk-Kul fut fondé en 1979 à Tcholpon-Ata. Dans le musée, des collections retracent l’histoire de la région de l’Antiquité au XXème siècle, l’histoire de la culture nomade ainsi que l’Epopée de Manas. Un autre point d’intérêt à visiter est la gorge de Chon-Koi-Suu près de Tcholpon-Ata.

A Tcholpon-Ata, le Musée des Pétroglyphes à ciel ouvert offre aux visiteurs une expérience intéressante. C’est un lieu où vous pouvez vous balader à travers les 5000 immenses pierres et roches recouvertes de pétroglyphes de 4000 ans mesurant de 30 cm à 3 mètres, ce qui lui vaut le surnom de «jardin des rochers». Cela prend environ 40 min pour faire le tour. Sur les rochers, admirer les dessins représentant des scènes de chasse, de guerre, de victoire ainsi que des activités quotidiennes. Les pétroglyphes datent du IIIème au VIIIème siècles après J.-C. Encore plus intéressant, ils donnent une explication générale des dessins. Des tumulus, cercles de pierres, des vestiges de murs et des sculptures en pierre sont également à voir.

Profitez du mélange harmonieux entre les temps anciens et l’époque moderne durant votre voyage à Tcholpon-Ata.

A Tcholpon-Ata il y a toujours quelques hôtels datant de la période soviétique, des sanatoriums et des maisons d’hôtes où de nombreux clients venaient durant leurs vacances estivales. De nos jours, ces bâtiments sont encore utilisés comme hébergements. Depuis la ville vous avez une vue impressionnante sur les sommets fabuleux des montagnes du Tian Shan. Il s’agit de la plus haute montagne du Turkestan, un pays situé au cœur de l’Asie. Il s’étend sur les Etats de l’Asie centrale tels que le Kirghizistan, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan. La partie est du Tian Shan est inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Son nom dérive du chinois et signifie dans cette langue «montagnes célestes».

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version