Téhéran, Iran

Téhéran, la capitale de l'Iran, est l'une des plus grandes métropoles du monde (8.4 millions d’habitants) et le plus grand centre économique du pays. Au Moyen Age ce n'était encore qu'un petit village situé à huit km environ de la ville historique de Ray (Raghès). À partir de la destruction de cette dernière, suite à l’invasion mongole de 1228, sa popularité grandit mais son développement social, économique et urbain ne commença réellement qu’à partir de l’époque Safavide (XVIe-XVIIIe s.). Zone stratégique d'importance, au carrefour de la route Est-Ouest longeant la chaîne montagneuse de l’Erbouz, et point d’accès incontournable aux oasis situés au centre du pays comme aux bassins du Fars et à la mer Caspienne, Téhéran est proclamée capitale de l’Iran en 1795 sous le règne des Quâdjârs. C’est aussi pour des raisons géopolitiques qu’Agha Muhammad Khan (1779-1797) fit ce choix afin de protéger le pays de la menace russe déjà perceptible au Nord-Ouest et de celle des Turcs au Nord-Est.

Jusqu’à l’arrivée au pouvoir en 1925 de Reza Shah Pahlavi (1925-1941), la ville connaît une croissance urbaine modeste et très lente, tandis que Tabriz, située au Nord-Ouest de l’Iran, demeure le centre économique du pays assurant la liaison avec l’Europe.

Acteur majeur de l’architecture actuelle de Téhéran, il réalise de nombreux travaux d’agrandissement et de modernisation, tandis que de multiples bâtiments officiels et étatiques virent le jour (lycées, première Université, Musée national, poste, bureau de télégraphe, bureau de police, ministère des Affaires Etrangères, etc.). Son successeur, Mohammed Reza (1941-1979), ordonna la destruction de plusieurs monuments anciens - tels que le Palais Golestan, Takieh-ye Dovlat, la place Toopkhaneh, les magnifiques fortifications de la ville et la vieille citadelle entre autres - estimant que ceux ne devaient plus faire partie de la capitale.

Des constructions modernes les remplacèrent et c'est ainsi qu’il commença à aménager dans la ville plusieurs jardins et de larges avenues.

teheran

© 2017 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version