Vallée d'Orkhon, Mongolie

Si vous êtes à la recherche d’une destination unique, alors vous êtes au bon endroit. La Mongolie, une terre de déserts, de yourtes, de steppes et de différentes personnes. Là-bas les nomades vous attendent pour vous montrer les coins de leur territoire non découverts et pour vous procurer des moments authentiques. Vous êtes invité à une belle aventure à travers la vallée de l’Orkhon, qui est l’une des destinations les plus populaires de Mongolie.

orkhonvalley

Une grande partie de la vallée de l’Orkhon (1220 km2) fut ajoutée à la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1994. La vallée de la rivière Orkhon, située au cœur de la Mongolie actuelle, est l’une des plus importantes régions habitées. L’histoire y a laissé des traces : au milieu des vastes steppes mongoliennes, on peut trouver d’innombrables témoignages d’une ancienne civilisation qui nous renseigne sur les traditions et coutumes du peuple mongol. La vallée de l’Orkhon a été peuplée par des nomades depuis les temps anciens. Deux tribus : les Huns et les Ouïghours s’y installèrent. Les anciens chefs tribaux turcs et les guerriers de ces tribus furent brûlés sur les rives de la rivière Orkhon.

Orkhon est la plus longue, la plus sacrée et la rivière la moins explorée de Mongolie. La rivière mythique traverse le cœur du pays. C’est la force vitale de la région car l’eau est source de vie. La rivière irrigue les montagnes et font d’elles un beau paradis vert. Cependant, le climat peut varier dans certaines zones: hivers durs, étés poussiéreux, la pluie suivie de temps sec. Il arrive également que les rivières débordent de leur lit. Ces conditions de vie rendent celle des tribus difficiles mais elles ne les empêchent pas de mener leur propre existence. Les Mongols sont habitués à ces conditions et ont développé leur propre stratégie de vie très adaptée au climat.

Le sentier bordant la rivière Orkhon représente une harmonie entre la nature et la vie humaine. Yourtes et animaux tels les troupeaux de chevaux, de moutons et de yacks remplissent le paysage national. Tous les animaux sont marqués et appartiennent aux familles nomades. Depuis les temps anciens, les troupeaux vivent dans ces vallées et se déplacent de pâturage en pâturage. Les types de chevaux les plus connus sont mongoliens. Ils se différencient des autres par leur courtes pattes et leur grande force physique. Ils permettent ainsi aux Mongols de se déplacer facilement et en peu de temps sur de longues distances. Les Mongols sont nés cavaliers. Ils passent leur vie à cheval depuis leur plus jeune âge. Ils ont toujours vécu en se déplaçant car la vie sédentaire est impossible à mener ici. Cependant, ils ont construit de solides structures qui subsistent encore de nos jours.

La Mongolie est un endroit idéal pour les archéologues qui cherchent les traces d’anciennes civilisations. En 1235, Gengis Khan, le premier empereur de Mongolie, fit bâtir la capitale du pays dans la vallée de l’Orkhon, avec un palais magnifique constitué de splendides halls de réceptions. La vallée de l’Orkhon fut convertie en centre administratif d’un empire qui s’étendait du Pacific à la Méditerranée. Aujourd’hui on cherche toujours les traces de ce palais. Selon les archéologues, le premier monastère bouddhiste de Mongolie fut construit en 1586 sur les ruines de ce palais.

Un voyage dans la vallée de l’Orkhon vous conduira à la plus proche des conditions de vie de ces nomades, en vous offrant l’unique opportunité de vivre le quotidien de ces hommes afin de vous imprégner le mode de vie mongolien. C’est un endroit de rêve, idéal pour l’éco-tourisme et la relaxation, où vous pourrez être en symbiose avec la nature.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version