Bichkek, Kirghizistan

Bichkek, la capitale du Kirghizistan, est une splendide cité montagneuse (800 mètres au-dessus du niveau de la mer) offrant une belle vue à couper le souffle sur les montagnes enneigées de l’Alatau visibles à l’horizon. Bien que fondée au XIXème siècle par les Russes, la ville semble toujours jeune et vivante. C’est un important point de contact pour les touristes du monde entier.
La ville est fraîche et très verte grâce aux nombreux arbres plantés le long des petites rues. Les voyageurs adorent Bichkek pour sa simplicité et ses activités.

bishkek

L’histoire de la ville remonte aux VI-VIIème siècles comme en témoigne les anciennes fondations présentes sur son emplacement actuel. Une forteresse ne fut bâtie qu’au XIXème siècle en tant qu’avant-poste du Kokand de Khanate. Lorsque Bichkek fut soumise à la souveraineté russe en 1862, elle fut déclarée ville en 1878. Mais en 1926 son nom fut changé pour Frunze en l’honneur du commandant et politicien de l’armée soviétique. En 1936 elle devint la capitale de la RSS Kirghize et plus tard, après l’effondrement de l’URSS en 1991, la capitale de la République du Kirghizistan.

Bichkek est la seule et unique ville au monde dont la construction originelle est partie d’un morceau de bois. En Kirghize, Bichkek signifie un récipient pour la préparation des kumis (du lait de jument fermenté). Il y a de nombreuses légendes essayant d’expliquer le lien entre la ville et le récipient. Il s’agit probablement d’une simple invention étymologique folklorique.

Bichkek est l’une des villes les plus vertes du monde. Des milliers de fruits et arbres ornementaux poussent en ville, dans les rues et les squares, de même que dans les parcs et forêts. La ville est particulièrement belle au printemps lorsque les cerisiers, pêchers, abricotiers et pommiers fleurissent et qu’ils colorent la ville en rose et en blanc. Bien que la verdure couvre presque la totalité de la superficie urbaine, la production industrielle de la ville est un important facteur de la vie à Bichkek. Les usines de textiles et de vêtements, la production alimentaire et de boissons sont les principales. L’ingénierie mécanique est aussi développée à Bichkek où l’on produit de simples outils de machine comme de petites centrales électriques portatives.

Bichkek est aussi considérée comme le centre scientifique grâce à l’Académie des Sciences Kirghize. Des siècles de traditions culturelles du peuple kirghiz ont été préservés et développés au fil du temps. L’art européen est aussi de grande importance dans cette ville.
Bichkek connut une expérience de développement rapide dans les années 1920 qui permit la construction de nombreux et grands domaines ainsi que de bâtiments publics variés. Ces derniers comprennent le Philarmonique, le Présidium de l’Académie des Sciences, le Cirque, l’Opéra et le Théâtre du Ballet, le Théâtre de l’Art Dramatique russe ainsi que le Théâtre de l’Art Dramatique Kirghize.

Un voyage à Bichkek est indispensable. La ville offre des sites intéressants, tels que le musée d’Histoire qui y expose un poème traditionnel épique de Manas, de même qu’une collection intéressante d’armes, de bijoux et de costumes kirghiz. Une autre place intéressante est la maison de l’officier de la Garde Rouge, Frunze et la statue de Lénine qui est encore au square de l’Alatau. Le prochain lieu, que la plupart des amoureux de l’art aimeront est le Musée des Beaux-Arts qui expose des peintures et sculptures d’artistes kirghiz et des travaux de peintres russes.
Les traditions kirghizes sont vraiment peu communes et intéressantes. C’est pourquoi beaucoup de voyageurs visitent le pays pour y découvrir ses particularités. Se battre à cheval et les jeux de chasse, en d’autres mots «attraper la fille» (kyz kuu) est une part importante de la tradition. Dans ce jeu, le jeune cavalier doit attraper la fille qui arrive vers lui. Comme récompense, il a droit à un baiser, dans le cas contraire, la fille peur user de son fouet pour le battre.

La ville est une porte d’entrée vers les montagnes situées devant le col de Touragart, où toutes les routes mènent à la montagne ardue du Tian Shan.

© 2018 route-de-la-soie.com | Tous droits résérvés

Go to desktop version